Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des parts

Enfin, voici le moment où je vais pouvoir gambader comme je le souhaite, juste avec moi, mes jambes, et ma tête (et le reste pardi) !

Oui je pars dans la journée (Lundi 15 juillet 2013), quand le soleil sera un peu moins agressif pour ma peau, je ne sais ni où, ni précisément pendant combien de temps (je vise une semaine maximum pour ce premier voyage) par contre.

J'emmène mon appareil photo, pour les souvenirs et en mettre quelques unes ici quand je rentre.

J'ai l'arsenal du parfait voyageur, me manque peut être un couvre chef (quelle jolie dénomination, qui vient du latin, qui veut seulement dire couvre tête).

C'est parti pour l'aventure, direction les montagnes, celles ci :

Les monts du forez, près de Thiers

Les monts du forez, près de Thiers

Bonne semaine à tous, bon présent surtout, c'est la seule chose qu'on peut toucher de ses mains !

Amitiés numériques !

Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux.

Marcel PROUST

Voir les commentaires

Hé, cries "TURE" !

Hé, cries "TURE" !

Petit article pour parler d'une chose que j'aime, l'écriture, et d'un site lié à l'activité des concours de ce même domaine. Ils sont un défi à l'imagination, c'est sain, et c'est bien.

Voici le premier lien, source de nombreux concours d'écriture en France, assez complet, et qui résume à chaque fois le réglement du concours choisi. http://www.bonnesnouvelles.net/lesconcoursdenouvellesbn.htm

J'ai pu participer l'année dernière à l'un d'entre eux, sur le petit Prince, organisé par les amis de la cité de l'espace http://www.amis-cite-espace.org/index.php

Le sujet de la nouvelle se situait dans le monde du Petit Prince de Saint-Exupéry, dans lequel il fallait présenter la septième planète que visite le héros, ainsi que les habitants de cette planète. J'ai mis ma contribution en téléchargement à la fin de l'article, tout commentaire sera bien venu.

Mon écrit n'a cependant pas été retenu, en raison de la dernière phrase de mon texte (me consulter pour plus d'explication ^^). Mais j'ai pris beaucoup de plaisir à le faire, tout ça en peu de temps, en suivant l'inspiration du moment, dans le présent.

Vous voila renseignez, à vos stylos !

Voir les commentaires

Compte rendu du repas

Compte rendu du repas

Manger sans voir à été une expérience incroyablement rigolote, et enrichissante (à croire que toutes le sont). Dès les premières secondes d'aveuglement volontaire, j'ai ressenti une petite angoisse, surement liée à une legère claustrophobie.

Mais c'est après que c'est devenu intéressant, ma sœur se mêlant au jeu devant mes parents attentifs , et néanmoins d'humeur joviale. L'épreuve, là voici : Manger des Burritos.

Ces petites galettes de mais, de 20 cm de diamètre, se mangent en genre de sandwichs, garniture au choix du client ... Salade, tomates en petits morceaux, sauce et gruyère vinrent pour cette fête du rire et de la gastronomie.

Bon le gros point positif c'est que ça se mange avec les doigts, les points négatifs, c'est qu'on ne voit ni ce qu'on met, ni où on le met. L'épreuve a été éprouvante moralement ... Non, tout s'est bien déroulé sous l’œil examinateur des parents. A notre que le gout ne s'est pas développé en si peu de temps, c'est juste qu'on y fait plus attention , d'où l'impression de sentir plus. Se servir de l'eau est un art, la technique du doigt étant parfaitement adapté, et maitrisée pour ma part.

Au niveau des déplacements, car il y en a eu quelques uns, ma sœur a percuté une grosse armoire à la vitesse d'un lapin furieux (et ça court vite, un lapin furieux). Je n'ai pas eu de dommages collatéraux.

Autre expérience intéressante, avec le chien Ghao, Golden retriver de son état. Un de ses jeu favori est de prendre une bouteille dans sa gueule et de venir vers une personne avec la ferme intention de la garder. Tandis que je m'approchais de l'être joueur (oui parce que ça fait du bruit un être joueur, beaucoup de bruit en fait), son attitude changea immédiatement quand il me vit fouiller l'air près de lui. J'ai réussi à lui toucher la queue, et en remontant, j'ai pris la bouteille sans trop d'efforts. C'est qu'en fait, le chien m'a gentiment donné la bouteille, chose qu'il m'avait encore jamais fait.

Les relations avec les choses, les êtres, et le présent sont clairement modifiées, et c'est intéressant de le vivre. Tout ceci me pousse à tester 3 jours sans la vue, surement courant juillet...

A vos stylos pour vos remarques, commentaires, expériences similaires ...

A bientôt !

Voir les commentaires