Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #thematiques catégorie

Hé, cries "TURE" !

Hé, cries "TURE" !

Petit article pour parler d'une chose que j'aime, l'écriture, et d'un site lié à l'activité des concours de ce même domaine. Ils sont un défi à l'imagination, c'est sain, et c'est bien.

Voici le premier lien, source de nombreux concours d'écriture en France, assez complet, et qui résume à chaque fois le réglement du concours choisi. http://www.bonnesnouvelles.net/lesconcoursdenouvellesbn.htm

J'ai pu participer l'année dernière à l'un d'entre eux, sur le petit Prince, organisé par les amis de la cité de l'espace http://www.amis-cite-espace.org/index.php

Le sujet de la nouvelle se situait dans le monde du Petit Prince de Saint-Exupéry, dans lequel il fallait présenter la septième planète que visite le héros, ainsi que les habitants de cette planète. J'ai mis ma contribution en téléchargement à la fin de l'article, tout commentaire sera bien venu.

Mon écrit n'a cependant pas été retenu, en raison de la dernière phrase de mon texte (me consulter pour plus d'explication ^^). Mais j'ai pris beaucoup de plaisir à le faire, tout ça en peu de temps, en suivant l'inspiration du moment, dans le présent.

Vous voila renseignez, à vos stylos !

Voir les commentaires

Ô Bonheur, ô malheur !

Ô Bonheur, ô malheur !

La seule chose qui compte, finalement, c'est d'être heureux, n'est-ce pas ? Torturé parfois par le quotidien, nous repensons notre bonheur. Comment puis-je ÊTRE heureux ? Question bien compliquée, n'ayant pas forcement de réponse dans la pensée (cf la suite).

J'ai cherché la base commune de tout ce bonheur, ce lièvre qui court souvent bien vite ! Après bien des années à retourner la question dans ma tête; je me suis focalisé sur la réponse, plus que sur la question. Puis j'ai trouvé un premier indice : le présent. Les mots ne sont-ils pas transparent ? Nous les utilisons tout les jours, sans même avoir conscience de ce qu'ils signifient ! Quel obscurantisme (j'en rigole, hein) ! Le hasard n'est pour rien dans le fait qu'un synonyme de cadeau est présent ...

M'intéressant depuis peu aux mots, je me suis intéressé à celui du bonheur, et du malheur. Couper les deux mots en deux vous fera découvrir une curiosité de la langue française, qui a en moi une résonance bien particulière : Bon Heur. Encore un sens ramenant à l'instant présent, nouvelle star du 21ème siècle. Le contraste est intéressant avec le Malheur (Mal heur), le fait de n'être pas à la bonne heure, parasité par les pensées.

Je vous renvoie à un bon livre, écrit par Don Miguel Ruiz : " Les 4 accords toltèques ", puis les 5 accords toltèques. Il parle en effet de ce que les toltèques appellent le Mitote (prononcé Mitoté), une sorte de brume de l'esprit nous séparant des ressentis, des sentis, de l'instant t en somme.

Je crois donc finalement que le bon heur se trouve dans la bonne heure, maintenant, ici et là. La tête que nous avons entrainé à penser depuis tant d'années à le droit de prendre un repos bien mérité, car c'est quand la pensée se tait qu'apparaît le beau Neur !

Descartes n'avait pas forcement raison, mon credo c'est Je sens donc je suis !

Bon présent !

Petite musique douce, pleine de bonne énergie !

Voir les commentaires

ici

J'aborde une toute nouvelle section concernant des thèmes que j'aimerais aborder avec vous. Certains seront légers, d'autres amusants, mais tous ouvert au débat ! Je ne ferai qu'exposer mon point de vue. Commençons par le commencement :

ici

Ici ?

Cette question est une inépuisable source de vérité selon moi. En dehors de se demander où sommes nous, elle me questionne sur ce que nous sommes. En quoi sommes-nous différents de la Terre qui nous porte, des étoiles qui nous chauffent et des plantes qui poussent ?

Où sommes-nous donc ? A la maison, au travail, dans la rue ou en voiture ? Dans nos pensées joyeuses ou inquiétantes ? Qu'est-ce qui est finalement si important ?

Nous découvrons un nombre de plus en plus important de courants de pensée, d'arts de vivre et de livres qui en parlent : il s'agit de l'ici.

Comment atteindre cet état de ressenti profond, l'absence de barrière entre Soi et le monde ?

Sentir tous les parfums d'une fraise, sa chair juteuse fondre dans sa bouche. Respirer l'expiration de cette fraise, voyager avec elle un court instant, conscient de la caresse du vent et du murmure des arbres. Tout tient en quelques mots selon moi :

Suivre ses sens, arrêter de trop penser.

Il n'y a pas de moments ordinaires.

Dan Millman - Le guerrier pacifique

Pour plus de discussions, c'est ici : http://nao-ire.forumactif.org/t3-ici

Voir les commentaires

Eloge de la Toile : là reignait Zarathroustra.

Eloge de la Toile : là reignait Zarathroustra.

Début d'un voyage. Premier pas, à la fois timide et silencieux, sur la toile qu'est Internet. D'ailleurs, celle-ci est souvent critiquée. J'aimerais lui dire merci pour les possibilités toutes nouvelles (comprendre moins d'un siècle) qu'elle offre. J'ouvre le débat : Bien ou Mal, telle est la question ! Imaginez un monde sans Internet (enlevons également les téléphones), je crois que nous rigolerions beaucoup ! Regardons ce qu'elle permet : des rencontres de personnes, de cultures, de croyances et de pensées. Il s'agit d'un immense terreau à idées. Il est aisé d'en voir également les inconvénients : numérisation des relations humaines, propagation très rapide de l'information et des idées, etc...

Je crois intimement que toutes les choses sont. La phrase peut sembler banale mais recèle de nombreuses richesses. Le Bien et le Mal sont définis par rapport à la Morale de l'époque mais constituent un tout indissociable, les deux faces d'une même pièce.

Un autre domaine, sujet à ce jugement parfois hâtif, c'est la Science. Il est vrai en effet qu'il y a des effets néfastes sur notre monde : pollution, nucléaire, génétique borderline, etc ... Les bienfaits sont pour autant tout aussi présents, mais faisant partie de notre quotidien, sont maintenant naturels (électricité, téléphone, véhicule, habitation, etc).

Eloge de la Toile : là reignait Zarathroustra.

Ouvrir le champ des possibles, je crois que c'est un sujet très intéressant non ? Dans ce but, ce blog a été crée afin de communiquer, de mettre en commun. Nous parlerons de musique, d'écriture, d'expériences de vie et de bien d'autres choses ! Vous être bien sûr plus que libre de donner votre avis ici ou sur le forum associé au blog qui ne va pas tarder à sortir de terre.

Le nouveau slogan de Lu "Ouvrons le champ des possibles" sonne comme un nouvel élan de l'humain. Des signes, que ça soit au niveau individuel ou global, montrent que l'état de nos civilisations n'est pas stable. Grâce au processus d'évolution, j'ose espérer que nous voguons vers quelque chose plus en adéquation avec notre vie interne, nos sensations et le respect de la Nature.

Qui dit ouverture d'esprit pense à la lecture. En effet, celle-ci est une source immense de brassage idéologique de plus en plus accessible. Elle permet à un maximum de personnes de faire une expérience impossible il a quelques siècles : véritable bénédiction qui permet parfois de s'évader, de rire et de découvrir des cultures et pensées bien différentes des celles que l'on tient pour acquises et irréfutables.

La voie de développement personnelle la plus proche de nous, tout en étant la plus compliquée à comprendre, est notre propre vie : un champ d'expérience immense (relations humaines en pagaille, épreuves et combats en tout genre). Ici et maintenant : la clef de l'évolution à mon avis, mais nous en discuterons plus amplement bientôt !

Je vous souhaite le meilleur des présents possible, c'est un vrai présent ...

Tu vois les hautes tours s'élever au-dessus des maisons seulement quand tu as quitté la ville.

Friedrich Nietzsche

Voir les commentaires